Dis-moi dix mots

Coup de foudre

Le mythe du coup de foudre

Ô Muse, conte-nous l'histoire de deux êtres qui n'auraient jamais dû se rencontrer, mais un jour, leur destin bascula.

C'était il y a bien longtemps, Alix l'attrayante, fille de Hystos le Brave et de Climnée l'Athénienne, surpassait toutes les femmes de l'Attique par sa grâce et sa beauté. La jeune femme rependait la joie autour d'elle par sa grande générosité et sa bonté de coeur.

EROSEROSMais ces qualités lui attirèrent les foudres d'Héra, femme du dieu suprême car Alix fort aimable, était convoitée parmi les Immortels.

À quelques lieux d'Athènes vivait Spartacus le Magnifique, le plus vaillant des hommes, ce qui faisait de lui le favori d'Aphrodite.

Un beau jour, il s'en alla chasser la biche. Alix quant à elle, partit cueillir des figues dorées et des olives couleur d'émeraude. Au même moment, dans les cieux, Héra, jalouse de la gracieuse Alix, volait la foudre de Zeus, projetant une prompte vengeance.

Pendant ce temps, Spartacus au glaive tranchant, arriva sur les lieux de sa chasse. Il aperçut la belle Alix qui ramassait des fruits sur le sol avec tant de légèreté et de grâce qu'on eut dit une immortelle. Héra dans les nues, assistant à la scène, redoubla de colère et se décida à lancer la foudre sur la chaste Alix. Mais Spartacus apercevant le trait de feu, se jeta en direction de la jeune fille et, protégé par Cythérée, intercepta la foudre de son corps athlétique.

Sous l'impact du coup de foudre, le héros s'écroula et perdit connaissance, mais Aphrodite, bienveillante, lui permit de rester dans le monde des Vivants. Alix, choquée, ne savait que faire. Elle s'approcha et considérant le beau jeune homme, que la fille de Zeus faisait paraître plus grand et plus fort, tomba sous son charme. Spartacus a son réveil, fut lui aussi conquit par la grâce d'Alix.

Le coup de foudre d'Héra s'était transformé en coup de foudre entre les deux mortels.